Cuba

Cuba

Commentaires fermés

L’aide humanitaire se trouve au cœur des activités d’ÉCHOS DU COEUR et fait partie intégrante de sa philosophie. Durant son fonctionnement, ÉCHOS DU COEUR, en tant qu’Organisation non gouvernementale reconnue et en collaboration avec d’autres ONG, s’est chargée de mettre en place divers programmes d’aide humanitaire dans différentes régions de la planète. C’est dans ce contexte que s’inscrit le programme humanitaire qui a été réalisé à Cuba sous l’appellation ‘Le Son de Santiago’, du nom de la région dans laquelle il a été mis en œuvre.

Plus précisément, le but du programme était d’apporter une aide à l’Hôpital universitaire Saturnino Lora et au Centre de Diabétiques (Centro De Atención Al Diabetico). Dans le cadre de cet effort, en mai 2004, ÉCHOS DU COEUR avait soumis une proposition au Service YDAS du Ministère des Affaires étrangères (Service de Développement intergouvernemental de partenariat), laquelle a été acceptée concernant, respectivement, un financement de 50.000 euros de la part du Ministère et de 16.000 euros de la part d’ÉCHOS DU COEUR. Suite à quoi, deux voyages de médecins bénévoles ont eu lieu à Cuba, pour y livrer de l’équipement et procéder, ensuite, à l’évaluation des résultats. L’ONG Pharmamundi d’Espagne, ainsi que la sensibilisation et mobilisation immédiate de tous les bénévoles, membres et élèves, ont été un précieux assistant et allié dans le cadre de cette opération.

ACTION HUMANITAIRE À L’HÔPITAL SATURNINO LORA

Le Service de Chirurgie vasculaire de l’Hôpital universitaire Saturnino Lora à Santiago de Cuba a constitué la première étape du programme ‘Le Son de Santiago’ (fig.1 et 2). Le non fonctionnement de l’appareil d’échographie à l’Hôpital, étant donné que l’unique appareil dont ils disposaient ne marchait pas depuis deux ans, rendait impossible tout diagnostic sérieux de l’état des patients atteints de maladies graves (ulcères, gangrènes, congestions cérébrales, maladie des artères chez les diabétiques, etc.) et il n’était dès lors pas possible d’avoir une image exacte du degré des lésions, ce qui rendait impossible toute intervention et traitement approprié de ces affections, que ce soit sur le plan pharmaceutique ou chirurgical. Le tragique tableau de malades aux membres amputés et aux ulcères infectés était le résultat de cette impossibilité de procéder à un diagnostic exact et à une intervention immédiate, ce qui rendait par conséquent nécessaire l’intervention d’ÉCHOS DU COEUR.

Après l’approbation de financement du programme en question par le Service YDAS, le Conseil d’administration d’ÉCHOS DU COEUR a décidé de verser un premier montant de l’aide financière (25.000 euros), en vue de l’achat de l’appareil portable d’échographie qui était absolument indispensable au Service de Chirurgie vasculaire de l’Hôpital. Un voyage de médecins bénévoles a eu lieu, par la suite, à Cuba du 2 au 10 avril 2005, afin de livrer officiellement à l’Hôpital l’appareil d’échographie couleur (d’une valeur de 30.000 euros) (fig. 3), qui permettrait dorénavant de procéder à un contrôle approprié des patients. Durant la même période, un programme de formation de cinq journées a été organisé afin de permettre aux médecins locaux d’apprendre à utiliser correctement le nouvel appareil (fig. 4 et 5). Du matériel imprimé fut, par ailleurs, envoyé pour atteindre ce même objectif.

Lors d’une étape finale, une évaluation de l’efficacité du programme a été entreprise, telle que celle-ci est succinctement présentée dans les propos énoncés par le Professeur de chirurgie vasculaire responsable à l’Hôpital universitaire, M. Juan Yara, dans sa lettre de remerciements :

«L’appareil nous a apporté une aide extrême. Environ 12 de mes confrères ont été formés, dont 3 ont l’entière responsabilité du fonctionnement de l’appareil. Près de 10 à 12 patients sont examinés quotidiennement et nous avons pu, grâce à cette technique, examiner jusqu’à présent environ 2.500 malades. Cet appareil portable dispose d’un niveau élevé de fiabilité et de sécurité. Nous l’utilisons aussi bien dans notre service que dans les unités de soins intensifs et les urgences.

Il nous permet de procéder à des diagnostics fiables, tant auprès de nos propres patients qu’auprès des enfants souffrant de maladies et de lésions vasculaires connexes. De plus, son utilisation durant la phase post-opératoire confère aux opérations un degré élevé de fiabilité. Tout cela est à l’origine d’un changement, tant au niveau des résultats de nos diagnostics que de nos interventions chirurgicales. Nous sommes profondément reconnaissants pour cette aide précieuse et nous ne savons pas comment exprimer nos remerciements pour votre générosité. Recevez, chers amis d’Échos du Cœur, notre chaleureuse affection de Cuba».

Cuba1

ACTION HUMANITAIRE AU CENTRO DE ATENCION AL DIABETICO

Le Centre de Diabétiques «Centro De Atención Al Diabetico» à Santiago a été la deuxième étape du programme à Cuba. Installé dans un petit local, c’est l’unique Centre de Diabétiques de la ville. Toutefois, en raison de ses terribles déficiences en matériel éducatif et en équipement de base (appareils de mesure du sucre, seringues d’insuline pour un seul usage, appareils de réfrigération pour la conservation des médicaments), il n’était pas en mesure de traiter cette maladie de façon appropriée. Ainsi, une fois le diagnostic de la maladie établi par le Centre, les patients ne disposaient pas sur une base quotidienne des moyens de contrôler et réguler leur diabète.

Les déficiences en question entraînaient nécessairement les complications bien connues du diabète, de sorte qu’un grand nombre de patients de l’Hôpital Saturnino Lora développaient des lésions artérielles (connues sous le terme de maladie des artères des diabétiques), car l’absence d’appareil d’échographie, comme on l’a déjà expliqué, rendait impossible tout diagnostic exact de ces lésions, ce qui conduisait inévitablement à l’amputation ou à une intervention artérielle quelconque fondée sur les possibilités de diagnostic réduites dont disposaient les chirurgiens des vaisseaux.

Dans de telles circonstances, le Conseil d’administration d’ÉCHOS DU COEUR a décidé d’apporter son assistance à ce Centre en lui envoyant tant du matériel pharmaceutique qu’éducatif. Cette décision fut suivie du voyage effectué à Cuba par les médecins bénévoles, qui ont visité le Centre pour en répertorier les besoins et informer, par la suite, les responsables quant à l’expédition d’une aide ultérieure.

De plus, certaines déficiences fonctionnelles ont pu être couvertes lors du séjour des médecins bénévoles, à savoir l’achat d’un équipement, tel qu’un réfrigérateur pour la conservation des médicaments, une machine à laver les vêtements des malades et du personnel, des chaises et un ventilateur. Par la suite, il y a eu l’expédition, en passant par l’Espagne avec l’aide de l’organisation Pharmamundi, d’une étuve à stérilisation des outils et des seringues en verre, d’environ 30.000 seringues d’insuline, de 49 appareils de mesure du diabète et de 49 bandes. Un ordinateur portable à vidéo-projecteur a été offert pour compléter l’équipement éducatif.

Une fois que l’expédition a été réalisée, la directrice du Centre de Diabétiques, le Dr Nieves Brito Suarez, a procédé à sa propre évaluation du programme dans une lettre très détaillée. Elle y explique que près de 1.440 patients pourront être aidés grâce aux seringues d’insuline pour les trois prochaines années, dans la mesure où tous les mois, 40 malades utiliseront environ 800 seringues. Dans le même temps, les appareils de mesure du sucre vont couvrir une période de 3 à 5 années, en fonction de leur utilisation, et les bandes de sucre vont couvrir les besoins d’une année. De plus, le niveau d’éducation des patients va s’améliorer, tandis que le réfrigérateur et l’étuve vont assurer la conservation, le contrôle et la stérilisation du matériel pharmaceutique en offrant une autonomie au Centre. Elle termine sa lettre en adressant aux membres d’ÉCHOS les chaleureux remerciements du personnel et des patients du Centre.

QUELQUES MOTS AVANT LA FIN

Le programme humanitaire de Cuba, lancé en 2005, est resté fidèle à sa philosophie, selon laquelle il ne suffit pas d’assurer des fournitures matérielles à ceux qui en ont besoin, mais ce qu’il faut surtout, c’est agir en toute conscience et proposer des infrastructures et des solutions susceptibles d’améliorer de façon permanente les conditions de vie de toute personne dans le besoin. Pour un grand nombre de nos membres, ce programme a été l’occasion de constater, à travers leur propre vécu, comment l’énergie se transforme en action. Les effets de cette action résonnent dans ce lointain pays qu’est Cuba ainsi que dans les cœurs des personnes qui y vivent et ils reviennent en Grèce tel un écho.

Lorsqu’un Cœur vibre, la Vie s’écoule partout. C’est pour cette Vie que nous devons être reconnaissants.

Cuba2

About the author:

Se il vous plaît Entrez un terme de recherche
Sélectionnez l'une des icônes ci-dessus pour aller à notre page respective sur les médias sociaux
Adresse postale :
8, rue ΖAÏMI, 106 83 ATHÈNES
Tél. / Fax: 210 82 28 254
e-mail: info@echoesofheart.org
Le Secrétariat est ouvert du Lundi au Vendredi, de 17h à 19h.

Back to Top